Planter des arbustes persistants dans des haies

arbustes

Non seulement les arbres ou les arbustes sont les atouts pour un environnement harmonieux, mais ils permettent également de décorer son jardin. Nombreux sont les avantages qu’ils procurent à chacun à savoir leur facilité d’entretien, leur taille remarquable, leurs ports, leurs feuilles, leur floraison, leur doux parfum. On a largement le choix car il en existe de tous les types. Leur tronc, les branches ainsi que les rameaux sont ligneux et boiseux. Leur plantation se fait toute l’année. 

Quelles sont les différentes espèces d’arbustes persistants ? 

Il existe de nombreux arbustes persistants à savoir les grands classiques des haies mono-espèce dont la plantation se fait en haie. L’arbuste feuillage persistant se forme en un brise-vue opaque pour un isolement du voisinage saisonnier. Il est possible d’utiliser le laurier-palme, le laurier cerise, le laurier-tin, le laurier sauce, le fusain et l’aucuba Japonais. Il y a aussi les espèces d’arbustes persistants pour haies défensives. Ils disposent d’immenses épines redoutables et de feuilles piquantes. Comparable à une arme défensive car ils permettent de dissuader la pénétration des malfaiteurs dans une maison. Il s’agit entre autres des cotonéasters, les pyracanthas, les berbéris, le houx et le mahonia, les arbustes à la floraison hivernale jaune et parfumée. Pendant la saison hivernale, ils servent d’abri aux oiseaux en raison des quantités de baies, mais aussi d’éléments décoratifs pour le jardin. Il existe également des arbustes fleuris au feuillage persistant. Ils sont uniques de par leur floraison. Pour plus d’informations, visitez le www.jardinetpiscine.fr

La plantation des arbustes persistants dans des haies

La plantation d’arbustes persistants peut être en effet isolée ou bien dans des hautes haies. Pour les sujets isolés, il peut s’agir des pins, des séquoias et des genévriers ou Juniperus, des arbres de Noël, c’est-à-dire le sapin d’ épicéa et le sapin Nordmann. Il existe des pins de hautes dimensions comme le pin parasol et le pin noir d’Autriche, et des pins nains tels que le pin nain de Bosnie. La plantation d’arbuste feuillage persistant isolée concerne également le cyprès d’Italie, le cèdre bleu de l’Atlas, le cèdre du Liban, le cèdre du Japon ou Cryptomeria japonica ‘Elegans’. Outre les résineux à aiguilles ou écailles, il y a aussi les arbustes persistants à fleurs décoratives comme les magnolias persistants à savoir la Magnolia grandiflora, et la mimosa des quatre saisons ou l’acacia retinodes. On parle aussi des arbustes persistants brise-vue pour haie comme le thuya et le cyprès de Leyland des haies occultantes, le faux-cyprès de Lawson ou le Chamæcyparis. 

Les différents types d’arbustes

En fond de massif ou en haie libre, il y a l’oranger du Mexique, les véroniques arbustives, l’abélia avec un petit arbuste persistant et dont les fleurs sont blanches et roses. Aussi, l’’escallonia des haies qu’on trouve au bord de la mer, le millepertuis arbustif, les céanothes persistants aux épis de bleu du ciel, les osmanthes aux fleurs blanches. Parmi les arbustes à floraison parfumée, il y a les éléagnus et le sarcococca à la floraison de l’hiver. Par ailleurs, il existe des arbustes persistants aux feuilles rouges comme le ‘Purpureum’, les photinias persistants ou photinia x fraseri ‘Red Robin’, le nandina ou bambou sacré ou encore Nandina domestica. Il y a les arbustes persistants à tailler et à sculpter, le préféré des français, comme le chèvrefeuille arbustif ou lonicera nitida et le troène. On cite également les arbustes persistants de terre de bruyère à savoir les camélias, les pieris, les rhododendrons.

Techniques et périodes de plantation : une plantation d’arbustes persistants bien réussie

La première étape consiste à préparer le sol en le désherbant. Il faut l’aérer en utilisant une grelinette. Il est nécessaire que la terre soit bien structurée en y ajoutant du compost, un terreau et du compost additionné de corne broyée. Selon la loi, les arbustes à planter ne doivent pas dépasser les 2 m de hauteur à une distance minimale de 50 cm de la limite séparative du voisinage. Le trou à creuser doit être égal à deux fois de la taille de la motte. Avant de mettre l’arbuste, il faut ajouter quelques cornes broyées. Enfin, il est indispensable de reboucher le trou et l’arroser. 

Le mois de septembre est le plus favorable pour les planter, notamment ceux de la terre de bruyère. Il marque la saison des pluies, où les températures sont hautes; le temps chaud permet facilement d’implanter les racines. Néanmoins, il est nécessaire de procéder à un arrosage régulier en raison de la rareté des pluies pendant l’automne. En début d’automne et en début du printemps pour les conifères, il est préférable de planter les camellias, les rhododendrons et les arbustes qui ne supportent pas les terres lourdes et froides. Entre janvier et février, on pourra les disposer dans le jardin. Durant la première année de plantation, l’arrosage est à effectuer deux fois par semaine au minimum.

Faire appel à un professionnel pour l’élagage et l’abattage
Acheter des coussins chauffants pour extérieur en ligne