Comment et pourquoi analyser régulièrement l’eau de sa piscine ?

Aussi bien pour la santé que pour la préservation des équipements utilisés, le fait d’adopter une routine de contrôle de l’eau de sa piscine revêt d’une importance cruciale. D’ailleurs, une telle opération découle des étapes d’entretiens incontournables. Chaque détail est déterminant et doit être passé au crible pour maintenir irréprochable l’eau d’une piscine. On s’intéressera dans ce qui va suivre sur comment analyser l’eau d’une piscine.

L’eau d’une piscine se doit d’être contrôlée régulièrement

En fonction de son utilisation ou encore selon les conditions météorologiques auxquelles elle s’expose quotidiennement, l’eau d’une piscine évolue au fil du temps. Une analyse régulière s’impose dans ce cas afin de maintenir en équilibre ses éléments et pour que l’eau en question soit propre et saine. Le but étant d’éviter que l’eau ne devienne verte ou que des algues s’y installent. À noter qu’une eau mal équilibrée est toujours synonyme de picotement des yeux, des irritations cutanées, ainsi que d’autres problèmes de santés insoupçonnés. À cela s’ajoute la dégradation des équipements de la piscine, surtout lorsque l’eau devient extrêmement acide.

Analyse de l’eau d’une piscine : tour d’horizon des éléments à analyser

L’analyse de l’eau d’une piscine passe notamment par un contrôle qualitatif ainsi que de son équilibrage. Lorsqu’il est question d’équilibre de l’eau d’une piscine, 3 éléments sont à prendre en considération, à savoir l’acidité de l’eau, sa dureté et son alcalinité. Afin que l’eau soit irréprochable, on doit juste faire en sorte à ce qu’elle ne soit pas trop calcaire, ni trop douce.

Les principaux paramètres à contrôler régulièrement sont donc : le potentiel hydrogène de l’eau ou pH de l’eau; le titre hydrotimétrique de l’eau ou TH de l’eau; le titre alcalimètre complet ; le taux de désinfectant pour éradiquer les bactéries de l’eau ; la stabilité piscine qui doit idéalement se situer entre 20 à 30 mg/L et la température de l’eau qui ne doit être ni trop chaude ni trop froide.

La vérification des paramètres de l’eau doit se faire de manière chronologique

Lors de l’ analyse de l’eau d’une piscine, il apparaît plus judicieux de commencer par le TAC et le TH sachant que les deux ont nécessairement de l’impact sur le pH. Puis, avant de mesurer le taux de désinfectant ainsi que du taux de stabilisant à utiliser, il faut préalablement passer par le pH, surtout lorsqu’on analyse l’eau d’une piscine au chlore ou au brome. L’analyse du TH et du TAC doit se faire au minimum une fois par mois, le pH ainsi que le taux de désinfectant une fois par semaine, voire 2 à 3 fois par semaine en plein été et le taux de stabilisant à chaque début de saison.

Entretien et maintenance de spa de nage : A qui faire appel ?
Pourquoi opter pour un robot piscine électrique ?